La Genèse

« Tout ce que je sais du vin, je le tiens de mon grand père vigneron que je n’ai pas connu… mais je n’ai rien de lui… pas même un tire-bouchon…»

Une œuvre oubliée…

L’idée a germé dans l’esprit de Michel Audiard, il y a une 15aine d’années lorsqu’un ami viticulteur lui confie : « Tout ce que je sais du vin, je le tiens de mon grand-père vigneron que je n’ai jamais connu. Tout ce que j’ai de lui, ce sont des carnets dans lesquels il décrivait sa passion de la vigne, son amour du raisin et sa façon de les travailler. Mais je n’ai pas d’autre objet lui ayant appartenu, pas même un tire-bouchon… »

Une rencontre

A cette époque, l’artiste réalisera quelques « tire-bouchons » pour des proches, puis hasard des inspirations, des créations, des projets nouveaux, l’artiste l’oubliera dans un coin de sa fonderie.

C’est une rencontre avec un entrepreneur, Sébastien Forest, qui va le ressusciter. Plus précisément, lorsque Michel au détour d’une visite, en exhume un vieil exemplaire. Sébastien est sous le charme. Il saisit les valeurs que véhiculent cette œuvre. Elle embarque trop de belles choses pour être abandonnée et l’artiste se laisse convaincre de lui redonner vie…

Vieille de 4000 ans

Et c’est ainsi que les deux épicuriens tourangeaux qu’à première vue tant de choses éloignent – Générations différentes (plus de 20 ans les séparent), secteurs d’activité très étrangers (l’un est artiste, l’autre entrepreneur), l’un évolue dans l’univers des nouvelles technologies depuis la fin des années 90, l’autre utilise la technique de la cire perdue vieille de 4000 ans pour réaliser ses sculptures – vont unir leurs savoir-faire et leurs expériences passées pour faire vivre cette œuvre exceptionnelle : Empreinte par Audiard.

Michel Audiard Sculpteur

Michel Audiard

Sculpteur autodidacte

Sculpteur autodidacte, il créé sa fonderie de bronze à la cire perdue en 1978. Sa créativité l’ouvre sur des bijoux de quelques grammes aux sculptures de plusieurs tonnes, en passant par les meubles, stylos et statues. Rien n’échappe à cet artiste et tout prend vie entre ses mains. Dans les années 90, il s’amuse en réalisant des stylos sculptures faits de matériaux magiques (ivoire de mammouth, météorite, bois pétrifié …) qui feront le tour du monde.

Plus de 70 chefs d’états ont leur « Audiard ». Après avoir été exposés aux Invalides, ses « De Gaulle », statues monumentales de Charles de Gaulle, seront exposés fin 2020 et début 2021 aux pieds de l’Arc de Triomphe et au Sénat.

L’avis de Artsper : « Michel Audiard fait partie des artistes qui montent, à suivre absolument. Il est parmi les talents les plus prometteurs de notre site. » Voir la fiche

Sébastien Forest

Entrepreneur autodidacte

Pionnier de la Foodtech et des Marketplace, Sébastien est étudiant lorsqu’il crée en 1998, ALLORESTO, qu’il a porté aux rangs des plus importants sites français de e-commerce. Il en cède le contrôle au leader mondial, le groupe Just-Eat côté à la Bourse de Londres, en 2014. Puis après l’avoir dirigé pendant plus de 17 ans, quitte son poste de CEO en juillet 2015.

Sébastien Forest est depuis Business-angel et accompagne de jeunes créateurs de start-up. Il co-organise chaque année le concours « Petit Poucet » qui récompense les meilleurs projets de l’entreprenariat étudiant. Sébastien aime sa région, la Touraine, et peut parcourir des centaines de kilomètres pour une belle table. Sa plus belle émotion culinaire demeure son premier « le gâteau mollet du marquis de béchamel ».

Sébastien est également amateur de vin. Vin dont il découvre les complexités et les exigences depuis qu’il fait revivre une petite parcelle de quelques centaines de pieds de Gamay dans le cadre d’un projet familial entre Touraine et Sarthe.

Sébastien Forest Entrepreneur